Réussir son rétropédalage en natation artistique avec Virginie Dedieu

La maîtrise du rétropédalage est indispensable en synchro.  La championne Virginie Dedieu nous explique comment bien réaliser ce mouvement de jambes.

 Rétropédalage natation synchronisée

En natation synchronisée, pour rester le buste hors de l’eau de manière statique ou en déplacement dans le bassin, une seule figure à maîtriser : le rétropédalage.
Pas toujours évident de le réaliser ! Sous l’eau : les jambes sont très actives. À la surface : rien ne doit bouger.
Pour faire preuve d’une stabilité à toute épreuve, Virginie Dedieu nous donne ses astuces.

Le rétropédalage en artistique

Hors de l’eau, le buste est droit, à la verticale. Sous l’eau, les genoux sont remontés assez hauts et pliés. Cette posture rappelle un peu celle d’une grenouille :D

Les pieds, en « porte-manteau », produisent un cercle vers l’intérieur : le gauche va dans le sens des aiguilles d’une montre et l’autre en sens inverse.

La partie émergée du corps doit rester stable, c’est la difficulté principale. 
Le public ne doit pas deviner le travail subaquatique, pourtant intense, du•de la nageur•se.

Lalie Chassaigne rétropédalage

POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE MAÎTRISER LE RÉTROPÉDALAGE ?

Virginie Dedieu : « Ce mouvement de jambes va en fait permettre d’effectuer tous les mouvements chorégraphiques des bras ».


Virginie Dedieu rétropédalage


Comment bien réaliser son rétropédalage pour rester statique ?

V.D. : « Le placement du corps est capital pour gagner de la hauteur. Il faut travailler le plus possible en ouverture faciale, ventre rentré, abdominaux gainés. Les genoux hauts, les plus proches possibles de la surface de l’eau pour avoir un appui efficace et beaucoup plus de stabilité. C’est ce qui va vous permettre de monter le buste.»

Virginie Dedieu rétropédalage

Et comment faire lorsqu’on se déplace dans la piscine ?



V.D. : « Plus vous vous déplacez, plus c’est difficile car vous risquez de tomber. 
Pour ce travail, il faut donc penser à aligner les hanches avec les épaules. Replacer les hanches du côté du déplacement et rentrer ses jambes. Par exemple, pour un déplacement à gauche, vous remettrez vos hanches à gauche. Pareil sur la droite. 

Autre point important : gagner en ouverture des jambes, comme si vous vouliez amener l’eau vers vous, pour la creuser. Cette intention aide vraiment à trouver un appui et à être plus à l’aise. »

Une astuce à nous partager pour la compétition ?

V.D. : « En duo et surtout en ballet d’équipe, attention aux copains•ines ! Il faut penser à ranger ses jambes car c’est facile de se cogner et de se blesser aux orteils. 

L’appui technique est important mais attention à ne pas trop en faire : on doit se grandir tout en restant attentif•ve aux autres. »

Virginie Dedieu team

Sur ce, on vous laisse tester tous ces bons conseils et parfaire votre rétropédalage. 
Et vous, quelle est votre technique imparable pour réussir cet incontournable de la natation artistique ?

Véronique Estrade

Véronique Estrade

Yin yoga, rando, vélo… (parfois électrique, j’avoue ;-) ) : je suis une adepte du slow sport. Mon intention : concilier bien-être, évasion et loisir. Je porte aussi un regard émerveillé sur toutes les disciplines artistiques. 
Mes 10 ans de danse rythmique y sont certainement pour quelque chose !  Mais ce que j’apprécie surtout, c’est de me laisser gagner par l’enthousiasme des sportifs passionnés que je rencontre. Et de le communiquer ensuite dans les tutos et conseils que je rédige ici.

Découvrez plus de conseils...