FR
FR

L’HISTOIRE DE LA NATATION

Découvrez l’histoire de la natation dans le monde, de son origine jusqu’au développement de la natation sportive et son introduction dans les championnats internationaux.

L’HISTOIRE DE LA NATATION

La natation est loin d’être une pratique récente ! Au fil des siècles, elle s’est développée et démocratisée à des rythmes bien différents en fonction des continents. Quand est-elle apparue ? Quels pays étaient précurseurs ?

Avant toute chose, on vous doit bien quelques définitions, notamment pour distinguer la natation de la natation sportive. Car oui, ces deux termes sont bien différents. La natation est un sport qui consiste à effectuer des mouvements réguliers et répétitifs dans l’eau dans le but d’avancer. Plutôt très scolaire comme définition ? Oui, mais c’est pour vous permettre de bien la distinguer avec la natation dite sportive. Cette dernière consiste à parcourir le plus rapidement possible une distance donnée, en piscine et sans l’aide d’accessoires, dans un style codifié par la Fédération Internationale de Natation (FINA). Maintenant que vous savez tout, suivez-nous, on vous explique l’histoire de la natation pas à pas !

Comment la natation a été inventée ? Les premières traces à la Préhistoire

L’histoire de la natation remonte à… La Préhistoire ! On peut en effet supposer que cette discipline est apparue sous sa première forme à cette période, bien qu’aucuns textes ou documents ne soient là pour nous l’attester. En revanche, ce que l’on peut assurer c’est que, même s’il est fort possible que les Hommes de cette période aient su nager, leurs nages devaient être bien loin de nos nages codifiées d’aujourd’hui ! Pour survivre, les Hommes préhistoriques devaient être de bons marcheurs, coureurs, grimpeurs, et… nageurs. Il en allait de leur survie. Nager représente donc ici le simple fait de se déplacer dans l’eau. Certaines peintures rupestres en Egypte attesteraient que les humains pratiquaient une forme de nage il y a plus de 6000 ans !

Les premiers documents prouvant l'existence de la natation dans l’histoire datent de -4500 avant J.-C et proviennent de Grèce, d’Egypte, de Rome et d’Assyrie. On entend d’ailleurs souvent parler de prouesses aquatiques dans la mythologie grecque… Prouesses qui étaient souvent réalisées afin de rejoindre l’être aimé à la nage ! Un peu de romantisme dans l’histoire de la natation ça ne fait pas de mal. ;)

L’HISTOIRE DE LA NATATION

La relation à la nage durant l’Antiquité

À cette époque, les Jeux Olympiques étaient encore loin de faire figurer la natation au programme. Cependant, on voit apparaître ce qui semblerait correspondre aux premières formes de compétitions de natation à Rome, notamment au Colisée. Pour preuve, de nombreuses mosaïques représentent des romains en train d’évoluer dans l’eau.

La natation s’invite également dans les contes et légendes. Des histoires d’époque racontent que des héros se seraient sauvés d’un naufrage en nageant sur de nombreux kilomètres jusqu’à atteindre le rivage… Mythe ou réalité, la question ne sera jamais élucidée alors libre à vous de vous faire un avis sur la question. ;)

C’est au 1er siècle avant J.-C qu’apparaissent les premiers thermes faits pour accueillir du public. Ils se répandent peu à peu dans tout l’Empire et deviennent une vraie caractéristique de la culture et de la vie romaine de l’Antiquité. C’est une pratique qui se démocratise rapidement et qui n’est pas réservée qu’aux plus riches. En effet, même les plus petites villes possèdent un ou plusieurs établissements thermaux. Les bains sont alors utilisés comme moment de loisir, de détente mais également pour prendre soin de l’hygiène. On y pratique des rituels de soins ainsi que des massages.

La nage comme loisir au Moyen-Âge et à la Renaissance

La natation n’est, au début du Moyen-Âge, toujours pas considérée comme un sport mais bien comme un loisir. On va aux bains pour se détendre. C’est un moment de plaisir pour prendre soin de soi.

L’apprentissage de la natation fait petit à petit son apparition, notamment car elle fait partie de la formation des chevaliers, au même titre que le maniement des armes ou le tir à l’arc. On retrouve dans des textes datant du Moyen-Âge qu’il est nécessaire de savoir nager pour être chevalier. En occident, un chevalier se doit donc de savoir nager, mais c’est également le cas dans des pays asiatiques, et tout particulièrement au Japon. Ce pays fut d’ailleurs le premier à mettre en place une organisation nationale de la natation sportive. C’est en 1603, à travers un édit impérial que la natation est devenue partie intégrante du programme scolaire japonais. Sa pratique fut fortement encouragée par des compétitions inter-écoles. Aujourd’hui encore, le Japon a une forte place dans le domaine de la natation sportive et on peut constater que de nombreux événements de natation continuent de s’y dérouler régulièrement.

On commence petit à petit à parler de la natation comme de "l'art de la nage”. À Rome la natation était gage de savoir et faisait partie intégrante de l’éducation des gentilshommes, on l’apprenait dès le plus jeune âge. Il était convenable de savoir nager pour avoir une bonne réputation. On disait même d’une personne inculte qu’elle ne savait “ni lire, ni nager” !

Les premiers ouvrages entièrement consacrés à la natation apparaissent à la Renaissance (à partir du XVIème siècle). On y retrouve par exemple des thématiques comme : comment imiter les mouvements des animaux aquatiques ou comment vaincre sa peur des eaux profondes. Le traité De Arte Natandi (comprenez ici : le traité de l’art de la Natation) publié en 1587 est considéré comme le premier traité sur la pratique de la natation. La natation apparaît également dans des romans comme dans le célèbre livre Gargantua.

Au fil des siècles, la natation de loisir s’est transformée en une réelle discipline sportive, donnant naissance à ce que l’on appelle la “natation moderne”.

XVIIIème et XIXème siècles : la natation en tant que sport

L’HISTOIRE DE LA NATATION

L'apprentissage de la natation dans le cadre militaire et scolaire :

En France, toutes les fonctions allouées à la natation sont uniquement utilitaires : dans le cadre militaire, hygiénique, thérapeutique et enfin éducatif. Pour vous donner une idée de ce à quoi ressemblait la nage à cette époque, on parlait ici de “nage chien”, de “nage grenouille”, de la nage sur le dos ou de “faire la planche”. Ce sont ces techniques qui participaient à la formation des soldats. L’enseignement de la natation dans le cadre militaire est encadrée et découpé en trois étapes : les mouvements élémentaires qui sont des mouvements de gymnastique ; la “natation dans l’air” où l’on effectue les mouvements à l’air libre ; la “natation dans l’eau” on on reproduit ces mêmes mouvements dans l’eau. L’apprentissage de la natation scolaire reprend ces mêmes étapes.

L'avènement de la natation sportive :

Le premier grand tournant dans la natation moderne a eu lieu dans les pays anglo-saxons. C’est à partir de 1837, en Angleterre, que les premières compétitions de natation sportive ont eu lieu, organisées par la National Swimming Association. On peut dire que l’Angleterre est devenue le pays natal de la natation moderne. La pratique de la natation y était très développée et il existait déjà à Londres plusieurs piscines couvertes et chauffées. Les premières compétitions organisées furent des compétitions de brasse. Cette mode de construire des bassins chauffés et couverts s’est vite répandue dans les colonies britanniques, notamment en Australie.

C’est d’ailleurs en Australie, précisément à Sydney en 1846, qu’eut lieu le premier championnat de natation moderne. Il fut remporté par W. Redman qui nagea le 440 yards en 8 minutes 43 secondes. Sachant que 1 yard = 0.914m, on vous laisse faire le calcul de la distance parcourue ? ;)

Quelques années plus tard, c’est encore et toujours en Australie, en 1858 dans la province de Melbourne, qu’eut lieu la première course de caractère international, appelée le championnat du monde de natation. La distance à parcourir par les nageurs était de 100 yards. Ce championnat fut remporté par… Un australien ! Vous devinez de quelle nationalité était le nageur qui le précédait ? Eh oui, c’était un anglais. En s’intéressant à l’origine de la natation sportive, on voit donc bien ici que les deux pays restent à cette époque les pionniers de cette pratique.

Cette discipline continue d’évoluer jusqu’à sa reconnaissance officielle en 1869 en Grande-Bretagne (oui oui, encore la Grande-Bretagne). La première fédération des clubs de natation est née le 7 janvier 1869, à Londres, avec pour but, la création d'une association qui établirait les règles de la natation.

XXème siècle : les compétitions de natation et la structuration des organisations

L'histoire de la natation aux jeux olympiques :

Il aura fallu attendre 1896 pour que les Jeux Olympiques, ayant lieu à Athènes, incluent des épreuves de natation. Une grande date dans l’histoire de la natation sportive ! Au programme, 3 épreuves de nage : un 100 mètres, un 500 mètres et un 1200 mètres. Ah oui et, petites précisions, les épreuves se déroulaient à l’époque en mer et étaient réservées exclusivement aux hommes ! Les femmes ont dû attendre les Jeux de Stockholm en 1912 pour pouvoir concourir sur les épreuves. Durant les premiers Jeux Olympiques, les nageurs évoluaient en crawl ou en brasse, le dos crawlé n’entrera dans le règlement qu’en 1904 et le papillon en 1956.

L’HISTOIRE DE LA NATATION

L'évolution mondiale en quelques dates :

Ces quelques dates clés marquent l’importance grandissante de cette pratique sportive à travers le monde au XXème siècle :

- 19 juillet 1908 : Naissance de la FINA, à Londres, à l’initiative des participants des IVème Jeux Olympiques. Cette fédération va alors se charger de fixer les règles de la natation sportive et du water-polo, d’officialiser les scores et d’organiser le planning olympique.
- 1973 : Les premiers championnats du monde ont lieu à Belgrade et regroupent la natation sportive, le water-polo ainsi que le plongeon.
- 1984 : La natation synchronisée entre aux JO qui ont alors lieu à Los Angeles.
- 2013 : La FINA intègre officiellement l’épreuve des relais mixtes à son programme. Les premiers relais mixtes ont eu lieu à Doha en 2014.

Quels sont les 4 types de nage pratiquées en compétition ?

Enfin pour terminer, une thématique à réviser : les nages officielles, pratiquées en compétitions. Il existe plusieurs types et styles de nages, plus ou moins homologués, mais seulement 4 nages sont acceptées et pratiquées en compétition : la nage libre (comprenez ici : le crawl), la brasse, le dos crawlé et le papillon.

Les distances à parcourir lors des épreuves varient en fonction des nages. Elles peuvent s'effectuer sur 50 mètres, 100 mètres et 200 mètres pour le dos crawlé, le papillon ou la brasse. La nage libre peut quant à elle s'effectuer sur les mêmes distances mais également sur des épreuves de 400 mètres, 800 mètres et enfin 1500 mètres. Enfin, il existe également des épreuves qui combinent ces 4 nages (dans cet ordre : papillon, dos, brasse, crawl) sur des distances de 200 mètres ou 400 mètres.

L’HISTOIRE DE LA NATATION

Le crawl :

Le crawl est la nage utilisée pour les courses de nage libre. C'est une nage très rapide, aux mouvements alternatifs. C'est la seule nage à ne pas être réglementée par la FINA ! L'objectif étant de laisser libre cours aux expérimentations et aux nouvelles techniques de nage, afin d'avancer le plus vite possible sans être freinés par de quelconques contraintes de codifications.

La brasse :

Discipline phare dès les premiers Jeux Olympiques, elle a longtemps été pratiquée en nage libre avant d'être définie et codifiée de manière officielle. C'est une nage symétrique, qui s'appuie sur la coordination des bras et des jambes et qui s'effectue sur le ventre. C'est une des nages les plus contraignantes d'un point de vue règlementaire en compétitions de natation.

L’HISTOIRE DE LA NATATION
L’HISTOIRE DE LA NATATION

Le dos crawlé :

Au même titre que le crawl, c'est une nage aux mouvements alternatifs. Comme son nom l'indique, elle s'effectue exclusivement sur le dos et est le résultat de battements de jambes et de mouvements alternés de bras avec retour aérien.

Le papillon :

C'est la dernière née des nages reconnues par la FINA. Tout comme la brasse, le papillon est une nage ventrale et symétrique. C'est la deuxième nage la plus rapide après le crawl, mais c'est également l'une des nages les plus difficiles à maîtriser.

L’HISTOIRE DE LA NATATION

La nage et le rapport des hommes avec l’eau n’ont cessé d’évoluer. Initialement essentielle à la survie, la nage a ensuite été un prérequis pour être un bon chevalier ou un bon soldat. Puis, les notions de baignade, de plaisir et de détente font leur apparition pour aller ensuite progressivement vers la pratique de la natation sportive, telle que l’on peut la connaître aujourd’hui. Qu’elle soit un moment de loisir, de détente, de sport ou de compétition, la natation reste un sport aux nombreux bénéfices, tant physiques que psychologiques. Son histoire n’a désormais plus de secret pour vous ! :)

L’HISTOIRE DE LA NATATION

MARIE

RÉDACTRICE DECATHLON

Passionnée de danse, grande adepte des bassins, férue des salles de fitness et apprenti yogi, quand je ne pratique pas de sport, j'aime écrire autour de son histoire et de ses bienfaits !

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER !