comment-compter-longueurs-natation-piscine

Comment compter ses longueurs en natation

Quel nageur ne s’est jamais égaré durant un entraînement de natation ?

 

Réel et récurrent problème de l’addict au chlore, se perdre durant une séance de natation est une situation pour le moins fâcheuse…

 

Il est toujours fort ennuyeux de voir son entraînement de natation méticuleusement préparé partir en fumée à cause d’un petit oubli ou d’un simple manque de concentration.

 

La situation peut être encore bien plus incommodante si c’est votre coach lui-même qui vous a donné l’exercice à faire, et que vous l’avez oublié. Dans ce cas là, espérons que le châtiment ne soit pas un 400 mètres papillon !

 

Aujourd’hui Nabaiji vous donne quelques astuces pour ne plus avoir à subir la fureur de l’entraîneur, parce que les bons comptes font les bons nageurs !

 

 

ALPHABÉTISATION DES LONGUEURS

 

Marre des chiffres ? Essayez-vous peut-être aux lettres !

 

Le concept est le suivant : Au lieu de se répéter continuellement le nombre de longueurs ou d’allers-retours effectués dans la tête, il s’agit d’associer une lettre à chaque 100 mètres ou 50 mètres.

 

Plus concrètement, votre premier 100 mètres sera sous la lettre “A”, répétez-vous donc dans la tête un mot commençant par “A”. Le deuxième 100 mètres sera sous le signe du “B” et ainsi de suite…

 

Notre cerveau aime les associations. Lier un mot à une valeur quantitative vous permettra donc beaucoup plus aisément de ne pas vous emmêler les pinceaux durant votre entraînement de natation !

 

 

CALCULEZ VOTRE TEMPS SUR 100 MÈTRES

 

Cette deuxième solution demande un petit effort de réflexion en amont.

 

Il s’agit de chronométrer son temps sur un 100 mètres avec une allure d’entraînement. Ce temps là devra être arrondi pour obtenir un résultat final de x minutes pile ou x minutes 30 secondes. À titre d’exemple, si le temps effectué est de 1 minutes 35 secondes alors le résultat sera 2 minutes. Si le temps effectué est de 1 minutes 15 secondes, le résultat sera 1 minutes 30 secondes.

 

Une fois ce travail fait, vous pourrez sans problème vous repérer dans le temps, que ce soit via une horloge classique ou bien grâce à “l’aiguille” que l’on trouve dans quasiment toutes les piscines.

 

Si vous avez tendance à vous égarez, prenez l’habitude de jeter un oeil au chronomètre ou à l’horloge lors de votre départ et de ne pas hésiter à vous en servir pour en déduire la distance que vous avez faite.

 

Vous parcourez 100 mètres en environ 1 minutes et 30 secondes ? Donc si vous êtes parti il y a 10 minutes c’est que vous avez parcouru 600 mètres et que vous allez bientôt atteindre les 700 !

 

 

ORGANISEZ VOTRE SÉANCE ADROITEMENT

 

Diversifier ses entraînements de natation a de multiples avantages physiques (travail de tous les muscles), psychologiques (destructeur de routine) mais également d’organisation.

 

En divisant votre entraînement de natation en plusieurs petites parties vous aurez beaucoup plus de facilité à vous repérer.

 

Tout d’abord, l'entraînement doit intégrer trois grandes parties distinctes : l’échauffement, la “série” et la récupération.

 

Dans ces parties n’hésitez pas à scinder vos distances en plusieurs morceaux et même à ajouter du matériel d’entraînement pour une meilleure différenciation.

 

Exemple : au lieu de nager 1 000 mètres d'affilé, préférez : 10 x 100 mètres : 1 en jambes avec planche / 1 avec pull buoy

 

Les temps de repos n’ont pas à être très longs, mais cela vous permettra, en plus de ne pas vous perdre, de vous hydrater entre chaque 100 mètres et de vous donner des objectifs de temps à tenir, pour de meilleurs progrès.   

 

 

ENTRAÎNEMENT PYRAMIDAL

 

Une des meilleures manières de ne pas s’égarer durant un entraînement de natation et de l’organiser minutieusement.

 

En plus d’être extrêmement efficace pour s’améliorer en natation, l’organisation type d’un entraînement pyramidal est assez simple à retenir et donc à accomplir sans se perdre.

 

L’idée est la suivante :

 

Pour nager 2 500 mètres, on décomposera l'entraînement de cette manière :

  • 100m + 200m + 300m + 400m + 500m + 400m +300m + 200m + 100m = 2 500m

 

ou

  • 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 4 + 3 + 2 + 1 = 25 allers-retours = 2 500m

 

Il faudra donc compter au maximum (dans un bassin de 50 mètres) 5 allers-retours, ce qui évite de devoir garder à l’esprit des nombres mirobolants et de se prendre la tête !

 

 

ÉCRIRE SON ENTRAÎNEMENT

 

Si vous souhaitez vraiment jouer la facilité, et c’est tout à votre honneur, vous pouvez toujours écrire votre entraînement de natation directement noir sur blanc sur papier, en notifiant bien le nombre de longueurs équivalent à chaque partie.

 

Il suffira de l’introduire dans une pochette plastifiée et de l’amener avec vous, au plus proche de l’eau, à côté de votre gourde. Un petit coup d’oeil à chaque gorgée et le tour est joué !

 

 

Alors, d'après vous, quelle solution vous paraît la meilleure ?

 

Et vous, comment faites-vous pour compter vos longueurs ?

 

Régis
Nageur National & Dialogue Leader
HAUT DE PAGE