Comprendre 
les compétitions 
de natation synchronisée

Les compétitions en natation artistique comprennent de nombreuses épreuves, toutes différentes. On vous explique ici !

Lalie Chassaigne compétition

Entre les différentes catégories, les différentes épreuves, les compétitions nationales et internationales, il y a de quoi être perdu, et on vous comprend. 
Tout d’abord, il faut savoir que les compétitions sont organisées par la FINA (Fédération Internationale de Natation) pour l’international  
et par la FFN (Fédération Française de Natation) pour les épreuves nationales.

Les épreuves en natation artistique

On vous en a déjà un peu parlé ici ; il existe différentes épreuves en natation artistique : les figures imposées, le solo, le duo (féminin ou mixte), le ballet (8 nageuses), le combiné
(10 nageuses) et le highlight (10 nageuses). Hormis les figures imposées, le combiné et le highlight, chaque épreuve se décline en 2 étapes : le technique et le programme libre

Concernant les figures imposées, elles portent bien leur nom : il s’agit de figures techniques que les nageuses effectuent à tour de rôle devant les juges. Pour l’instant, les hommes sont acceptés uniquement en duo mixte lors des compétitions internationales ; les solos, ballets, combinés et highlights sont exclusivement féminins. 
Les épreuves techniques sont plus courtes : les athlètes sont jugé•es sur des figures techniques à effectuer dans un ordre précis. Sur les épreuves libres, place à la créativité des coachs et des nageur•ses ! Les ballets de cette épreuve sont plus longs, et les effets artistiques plus nombreux. Le combiné est un ballet plus long, composé de parties en solo, 
en duo, à 4, à 6, à 10… Les possibilités sont infinies ! Le highlight est l’épreuve la plus époustouflante : beaucoup plus courte, elle est majoritairement composée de portés, ce qui la rend très rythmée et impressionnante. 

Chaque ballet est nagé sur une musique ou un montage de musiques qui reflète un thème, avec lequel les maillots et les coiffes des nageuses sont en accord. 
Chaque épreuve doit être nagée en un temps donné ; si ce temps n’est pas atteint ou est dépassé, l’équipe aura une pénalité sur la note finale. Des pénalités sont aussi appliquées si le temps de chorégraphie hors de l’eau avant de plonger, qu’on appelle la plage, est dépassé ou bien si l’un des nageurs touche le fond ou les bords du bassin pendant l’épreuve. 
Lors des compétitions internationales et de certaines compétitions nationales, une caméra est placée au fond du bassin pour bien vérifier que les nageurs n’enfreignent pas le règlement. 

Comprendre les compétitions de natation synchronisée

Les niveaux

Avant toute chose, les jeunes nageurs•es, comme tous les pratiquants d’un sport lié à la FFN (Fédération Française de Natation), doivent passer le sauv’nage puis le Pass’sports de l’eau. Ensuite, les autres niveaux se passent au fil du temps. 

On s’organise en synchro comme en foot (et beaucoup d’autres sports) : par catégorie d’âge : Poussines (jusqu’à 9 ans), Avenirs (9/12 ans), Jeunes (12/15 ans), Juniors (15/18 ans), Toutes Catégories (15 ans et plus), et Seniors (19 ans et plus). On passe des niveaux,  un peu comme les ceintures en judo ; sauf que pour nous, ça ne se porte pas sur notre tenue ! Les niveaux s’appellent les Synchronats, et il y en a 3 : 

- le Synchro Découverte : donne accès aux championnats régionaux et N2 (comprendre Nationale 2) catégorie Avenirs et catégorie Jeunes
- le Synchro d’Argent fait la transition entre pour les Jeunes : il donne accès aux championnats régionaux et N2 catégories Jeunes, Juniors, Seniors et Toutes Catégories, et aussi aux championnats de Nationale 1 (N1) et Elite pour les Jeunes
- pour accéder au niveau supérieur, il faut passer le Synchro d’Or : il permet de participer aux Championnats N1 et Elite pour les Juniors, les Seniors, et les Toutes Catégories. 

Vous m’avez suivie ? Si les noms des championnats vous ont perdu•e, pas d’inquiétude, nous allons y venir !
Sans niveau, les nageurs•es peuvent participer au Challenge Régional et N2, dans presque toutes les catégories : Avenirs, Jeunes, Juniors, Seniors. 
Les niveaux se préparent dès le début de la saison et se passent généralement à partir du mois de décembre, en plusieurs étapes : 
- parcours à sec
- propulsion technique - des déplacements 
- technique - mouvements de base et figures en rapport avec le niveau correspondant

Il faut avoir validé ces trois épreuves dans une même année sportive pour que le Synchronat soit validé. 

les compétitions françaises

Si les nageurs•es suivent le circuit fédéral de compétition au niveau France, les compétitions sont réparties tout au long de la saison sportive. Les épreuves qui ouvrent la saison de compet’ sont les compétitions Hiver : les Journées d’Automne, les épreuves de qualification aux Championnats de France Hiver, et les Championnats de France Hiver. 
En toute logique, il y a ensuite les compétitions Été : les Challenges régionaux et interrégionaux, les Championnats Régionaux, les Championnats Interrégionaux, les Championnats de France, et la Finale Nationale. Les compétitions ont lieu dans les différentes catégories - Avenirs, Jeunes, Juniors, Seniors/Toutes Catégories -, dans différentes régions - Île-de-France, Nord-Est, Ouest, Sud-Est, Sud-Ouest - et comprend parfois plusieurs étapes - un bon résultat en Nationale 2 entraîne une qualification en Nationale 1 qui peut ensuite permettre l’accès aux Championnats Elite. 

Comprendre les compétitions de natation synchronisée
Comprendre les compétitions de natation synchronisée

Les compétitions internationales

Commençons avec les événements les plus connus qui rendent célèbre la natation artistique : les compétitions internationales. Tous les ans s’alternent Championnats d’Europe et Championnats du Monde, en même temps que la natation course. Ces compétitions sont en général les enjeux majeurs de l’année des équipes nationales, et leur permettent de se préparer à LA compétition majeure dans le domaine sportif,  qui a lieu tous les 4 ans : les Jeux Olympiques. Les JO sont le rêve de tout sportif, l’objectif d’une carrière parfois, et les nageuses synchro n’y font pas exception ! Malheureusement, les nageurs ne sont pas encore autorisés aux JO… peut-être en 2028, qui sait ? 
Pour se préparer aux enjeux des Championnats d’Europe, des Championnats du Monde, ou bien des Jeux Olympiques, la FINA (Fédération Internationale de Natation) a décidé en 2017 de mettre en place des épreuves supplémentaires : les FINA World Series. Cette série de championnats regroupe sous un même nom les épreuves déjà existantes organisées par les fédérations nationales sur tous les continents. Les pays sont libres de participer ou non à ces épreuves. 

Camille Adam

CAMILLE ADAM

J'ai découvert la synchro à l'âge de 9 ans. C'est ma maman qui m'a inscrite : j'aimais faire des spectacles, j'étais hyper à l'aise dans l'eau, et fascinée par tout ce qui avait des paillettes... et ça a très vite été une évidence que la natation synchro et moi, ça allait durer longtemps ! J'adore le type d'effort que cette discipline demande : le gainage, l'apnée, pouvoir évoluer dans tous les sens et toutes les dimensions, bouger, sourire... et aussi évidemment l'aspect collectif : c'est fou la force qu'une équipe dégage ! L'entraide, le soutien, la persévérance, 
le perfectionnisme, la gestion du stress : la synchro a été ma meilleure école de la vie, que ce soit en tant que nageuse ou que coach.