Comment réussir 
son chignon en natation synchronisée ?

Quand on voit les nageuses synchro, leur chignon est toujours impeccable… Mais quel est leur secret ?

Lalie Chassaigne chignon

Que vous soyez nageur•se, parent, ou encore coach, le premier chignon à faire peut être un vrai facteur de stress ! 
Comment faire pour qu’il tienne dans l’eau ? Faut-il mettre du gel ? Y a-t-il une technique particulière ?
Aujourd’hui, vos ambassadrices Virginie Dedieu et Lalie Chassaigne ont pensé à vous : voici le tuto chignon ! 

LE CHIGNON EN SYNCHRO 

Quand on aborde le sujet du chignon en natation synchro, tout le monde a toujours sa petite astuce personnelle pour le réussir… 

Dans cet article, on vous a regroupé nos propres tips, et ceux de vos ambassadrices, mais n’hésitez pas à interroger les autres nageuses et coachs autour de vous et à nous partager leurs astuces. 

Pour réussir votre chignon, pas de secret : faites des essais ; la technique qui fonctionne le mieux sur votre coéquipière ne sera pas forcément la meilleure pour vous, alors essayez en plusieurs.

Lalie Chassaigne chignon
Lalie Chassaigne chignon

le chignon : UN PASSAGE OBLIGé ?

On peut s’interroger sur l’aspect obligatoire du chignon en natation synchro… eh bien la réponse est non : ce n’est pas obligatoire ! Par contre, les cheveux doivent être tirés et ne pas tomber devant le visage des nageuses d’un point de vue réglementation, mais aussi ne pas les gêner dans leur pratique. Tant que ces critères sont respectés, libre à l’imagination des coachs (et des nageuses) pour trouver la coiffure qui ira le mieux avec le thème de votre ballet : 2 petits chignons ? Une crête de 3 ? Une tresse collée ? 

A vous de voir… on attend vos idées !

COMMENT FAIRE SON CHIGNON
EN NATATION ARTISTIQUE ? 



La première étape d’un chignon réussi est de mouiller ses cheveux ; ils seront plus faciles à coiffer ! Certes nageuses mettent ensuite du masque ou un produit de soin sur leurs cheveux pour faciliter le démêlage… Mais ça, c’est à vous de voir, et d’essayer ! 

Ensuite, il faut évidemment bien brosser sa chevelure pour pouvoir tirer les cheveux pour l’étape suivante : la queue de cheval

L’idéal est de tirer les cheveux avec un peigne pour que tout soit 
le plus lisse possible : le dessus de la tête, les côtés, le dessous… il ne doit plus y avoir de bosses. La queue de cheval doit être environ à mi-hauteur de la tête ; mettez-vous d’accord en avance avec vos coéquipier•es sur la localisation du chignon ! 

Faites un maximum de tours avec votre élastique pour que les cheveux soient bien bloqués. Une fois attachés, plusieurs techniques existent. L’une d’elle est d’enrouler les cheveux autour de la queue de cheval en les serrant bien, et en ne laissant rien dépasser, puis de fixer tout le tour du chignon avec des pinces en U. 

Attention, il faut bien que ces pinces passent à la fois dans le chignon et dans les cheveux lissés le long de la tête et idéalement sous l’élastique. Ensuite, on recouvre le chignon d’un filet à cheveux pour être certain•e qu’aucun cheveu ne dépassera ! 

Il faudra également fixer le filet avec d’autres pinces en U tout autour du chignon. 


Check-list du matériel 
pour un chignon au top : 

- Une brosse à cheveux
- Un peigne 
- Un élastique
- Un filet à chignon
- Des pinces en U
- Des pinces plates

Lalie Chassaigne chignon

La technique des tresses enroulées 

Une autre technique pour faire son chignon est de diviser sa queue de cheval en deux parties qu’on tressera ensuite. On enroule une première tresse autour de la queue de cheval, en laissant l’autre dépasser par dessus, puis on la fixe avec une ou deux pinces en U, avant d’enrouler la seconde tresse autour de la première. On sécurise le tout avec des pinces et un filet, comme expliqué précédemment. Personnellement, sur mes cheveux bouclés, c’est la technique que j’utilise le plus ! 
On peut terminer en vérifiant que le chignon ne bouge pas en secouant un peu la tête et en
le remuant à la main - doucement quand même, l’idée n’est pas d’arracher votre chignon ! :) 
Si le chignon bouge trop, il ne faut pas hésiter à remettre des pinces en U. 

L’étape suivante est celle de la gélatine pour que le chignon ne s’enlève pas dans l’eau. Retrouvez tous nos conseils pour une gélatine réussie dans cet article ! 
On fixera tous les petits cheveux qui ne seront pas pris dans le chignon avec des pinces plates entre deux couches de gélatine. 

Lalie Chassaigne chignon
Lalie Chassaigne chignon

Comment prendre soin 
de ses cheveux ? 

Après les nombreux entraînements et les compétitions, les cheveux des nageuses, peuvent se trouver abîmés par le chlore et par le frottement du bonnet au niveau du front, par exemple. C’est pourquoi il est important de bien en prendre soin ! Après chaque passage par la piscine, il faut bien rincer et laver ses cheveux avec un shampoing et un après-shampoing adapté à votre type de cheveux. N’hésitez pas à faire un masque environ une fois par semaine pour les nourrir en profondeur ! Et pas de panique pour les périodes de compétition : la gélatine nourrit le cheveu… Pratique non ?

Comment prendre soin de sa peau et de ses cheveux ?

Camille Adam

CAMILLE ADAM

J'ai découvert la synchro à l'âge de 9 ans. C'est ma maman qui m'a inscrite : j'aimais faire des spectacles, j'étais hyper à l'aise dans l'eau, et fascinée par tout ce qui avait des paillettes... et ça a très vite été une évidence que la natation synchro et moi, ça allait durer longtemps ! J'adore le type d'effort que cette discipline demande : 
le gainage, l'apnée, pouvoir évoluer dans tous les sens et toutes les dimensions, bouger, sourire... et aussi évidemment l'aspect collectif : c'est fou la force qu'une équipe dégage ! L'entraide, le soutien, la persévérance,
le perfectionnisme, la gestion du stress : la synchro a été ma meilleure école de la vie, que ce soit en tant que nageuse ou que coach.