Comment réaliser 
un voilier, ballet-leg, flamenco, double-leg ?

Les figures de natation synchronisée ont parfois des noms un peu… originaux. Pour les non-initié•es, ça peut paraître assez compliqué, on vous l’accorde !

Virginie Dedieu

Aujourd’hui, on vous parle d’une combinaison de figures qui fait partie des basiques de la synchro : le voilier, le ballet-leg, le flamenco, et le double-leg.

VOILIER, BALLET-LEG, FLAMENCO, DOUBLE-LEG : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Tout part d’une position allongée : le corps est à l’horizontal, étiré et gainé. La flottaison est assurée par le mouvement de godille des mains ; et par l’étirement aussi ! 
Le•a nageur•se doit être tendu de la pointe de ses pieds au haut de sa tête ! Pour la tête, elle doit être droite, étirée, le menton vers le plafond. Ce qui peut aider aussi pour trouver le bon étirement, c’est visualiser un fil imaginaire qui va tirer la tête d’un côté, et les pieds de l’autre. Il faut essayer d’être le plus grand possible !

Virginie Dedieu

LE VOILIER : L’UNE DES PREMIÈRES POSITIONS QUE L’ON APPREND

Il s’agit de partir de la position allongée, comme décrit ci-dessus, et de plier sa jambe de manière à amener sa pointe de pied dans le creux du genou de la jambe opposée
La cuisse doit être à angle droit du reste du corps, la seconde jambe est bien tendue, le regard est fixe dans le plafond… et voilà, c’est un voilier ! 

Virginie Dedieu

LE BALLET-LEG EST LA CONTINUITÉ
DU VOILIER

Le•a nageur•se va devoir tendre sa jambe sans bouger sa cuisse, de manière à créer un angle droit cette fois entre tout son corps et sa jambe. Attention, ce sera plus lourd sur les appuis ! Il faudra donc accélérer le mouvement des mains et bien serrer ses doigts pour avoir une godille efficace. Un bon étirement aide à la bonne réalisation des figures : plus on est étiré, moins c’est lourd ! Si on reprend l’idée du fil imaginaire, il tire toujours la tête d’un côté, la jambe d’appui de l’autre, et un troisième tire la jambe en l’air vers le plafond. Petite astuce : ne regardez pas votre pied ! Essayez de regarder le plafond, voire un peu derrière. On se gran-dit ! 

Virginie Dedieu

Suivant : le flamenco !

Le flamenco, c’est un ballet-leg où on plie la jambe d’appui : la cuisse vient se placer vers le buste. L’impératif : le tibia et le pied doivent rester à la surface ! On amène cette jambe vers soi jusqu’à ce que le milieu du mollet soit au niveau de la jambe qui est verticale. Ca vous semble complexe ? Un image vaut mille mots, je vous laisse regarder !

Virginie Dedieu

le dernier : le double-leg !

En partant du flamenco, on tend la jambe plié à la verticale, pour coller ses deux jambes ensemble. Tout le poids sera donc au niveau de vos hanches ! A ce moment là, pas de secrets, il faut de bons appuis : il faudra accélérer le mouvement des mains, en les amenant très près des hanches, comme si on voulait les placer sous les fesses, pour être le plus efficace possible. Les jambes sont perpendiculaires à la surface, et le visage doit être hors de l’eau. Pas de doutes, c’est une figure difficile ; mais totalement faisable ! 
Cela demande du travail, évidemment, mais c’est à force d’essayer que vous réussirez - et c’est Virginie Dedieu qui le dit ! 

Virginie Dedieu
Virginie Dedieu

Quelques astuces pour travailler 
le voilier, le ballet-leg, le flamenco ou le double-leg

Pour commencer l’apprentissage de ces figures, il ne faut pas hésiter à utiliser des aides extérieures : travailler le voilier et le ballet leg avec un pied de la jambe d’appui dans la goulotte de la piscine ou bien posé sur une frite en mousse. On peut aussi travailler les positions à sec, au sol, en posant les épaules et les tibias sur une pile de planches ; le corps est donc en équilibre et doit être bien gainé ! Pour ces figures, il est aussi possible de s’aider de bidons, par exemple, pour aider à la flottaison.  
Ca permet de se concentrer sur les positions et pas sur les appuis ! 

Virginie DEDIEU vous livre ses conseils

Virginie Dedieu, médaillée olympique et triple championne du monde s'est associée à Decathlon pour vous permettre d'accéder à de nombreux conseils et tutos pour progresser en natation artistique.

Dans cette vidéo, elle vous explique comment réussir et comment s'améliorer en voilier, ballet leg et double ballet leg.

Le plus important c'est d'appuyer sur la tête et de s'étirer au maximum !

Pour les figures en natation synchro, il n’y a pas de secret : il faut tra-vai-ller ! 
Comme dans chaque discipline, le travail est la clé de la réussite. Et si cela ne fonctionne pas du premier coup, ré-essayez : la fois suivante sera peut-être la bonne :)  

Camille Adam

CAMILLE ADAM

J'ai découvert la synchro à l'âge de 9 ans. C'est ma maman qui m'a inscrite : j'aimais faire des spectacles, j'étais hyper à l'aise dans l'eau, et fascinée par tout ce qui avait des paillettes... et ça a très vite été une évidence que la natation synchro et moi, ça allait durer longtemps ! J'adore le type d'effort que cette discipline demande : le gainage, l'apnée, pouvoir évoluer dans tous les sens et toutes les dimensions, bouger, sourire... et aussi évidemment l'aspect collectif : c'est fou la force qu'une équipe dégage ! L'entraide, le soutien, la persévérance, 
le perfectionnisme, la gestion du stress : la synchro a été ma meilleure école de la vie, que ce soit en tant que nageuse ou que coach.